Un élan vers la disruption et Transformation Numérique,


La "disruption", la "Transformation Numérique" ou "Transformation Digital" sont des expressions à la mode et dont les startup usent et abusent. Les succès de AirBnB et Uber jouent énormément sur cette tendance. De nombreux secteurs ont été bouleversés : immobilier, transport, services entre particuliers ... Cela redonne un élan dynamique car les copies en tout genre affluent. A l'inverse, au lieu de pousser cette création de richesses et d'emplois, l'Etat tente de prendre sa part du gâteau (les mairies taxent, l'Ursaff demande des cotisations sociale sur des indépendants "requalifiés" en potentiels salariés .. ). Dans tous les cas, une chose est certaine cette "disruption" est en construction, elle avance et de nombreux essayent de prendre le train en marche.

Et pourtant ... tout le monde n'est pas concerné. En effet, on en parle beaucoup car les entreprises qui arrivent à sortir du lot connaissent des succès fulgurants. Mais comme toujours cela ne concerne qu'une infime partie.

Emmanuel Macron, ministre de l'économie, a déclaré le 6 juin 2016 "Aujourd'hui, le point le plus crucial est de faire travailler ensemble les start-up et les grands groupes établis, afin que le numérique se diffuse dans l'ensemble de notre économie". La France est en retard et commence à le sentir. Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission Européenne en charge de stratégie numérique, dit même que "l'absence de compétences numérique est une nouvelle forme d'illettrisme". Les institutions réfléchissent à ajouter une enseignement numérique dès l'école. D'ici 2020, 90% des emplois nécessiteront un savoir digital.

Arnaud Dassier, entrepreneur et consultant internet spécialisé dans la politique (Il a participé aux campagnes de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy) souligne ce retard dans un article paru dans Atlantico, le 2 juin2016. Il pense, tout comme nous, que le numérique peut sauver l'économie française et que son enjeu est vital. Normalement, la France dispose toutes les cartes en main pour être un acteur majeur au niveau mondial. Et pourtant .. la réalité est tout autre. Le nombre de startup est bien moins important en France qu'en Allemagne ou au Royaume-Uni. Les entrepreneurs quittent l'hexagone depuis déjà quelques années pour d'autres pays plus accueillants. Nous sommes loin derrière la Chine, Les Etats-Unis, Les Pays Bas, Israël, ... "Les licornes sont les startups valorisées plus d’un milliard. Sur 105 licornes dans le monde, 64 sont américaines, 5 anglaises, 2 allemandes, et aucune française."

Les succès français sont rares : blablacar, Criteo, .. Le problème n'est pas dans la création des startup mais dans leur maintient. Elles sont en manque de financement et sont assaillies de taxes en tout genre. Dur de rivaliser ! Heureusement il reste de l'espoir et ceux qui travaillent dans le numérique le savent ... Le propre du digital est d'évoluer en permanence. Rien n'est figé, les modèles économiques évoluent tout le temps. A nous d'inventer le monde de demain, le bon modèle économique. Seuls ceux qui osent se mouiller / prendre des risques réussiront. Sources : Article paru dans Atlantico http://bit.ly/24Oipyg

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags